2 Classiques qui méritent d'être lus

Article un peu spécial aujourd'hui : je vais vous faire découvrir deux romans classiques que je vous conseille vivement !

Je n'ai pas l'habitude d'apprécier ce genre de roman mais ces deux-là sont juste géniaux !


 

SA MAJESTÉ DES MOUCHES :


Résumé :

Une bande de garçons de six à douze ans se trouve jetée par un naufrage sur une île déserte montagneuse, où poussent des arbres tropicaux et gîtent des animaux sauvages.

L'aventure apparaît d'abord aux enfants comme de merveilleuses vacances. On peut se nourrir de fruits, se baigner, jouer à Robinson. Mais il faut s'organiser. Suivant les meilleures traditions des collèges anglais, on élit un chef. C'est Ralph, qui s'entoure de Porcinet, "l'intellectuel" un peu ridicule, et de Simon.

Mais bientôt un rival de Ralph se porte à la tête d'une bande rivale, et la bagarre entre les deux bandes devient rapidement si grave que Simon et Porcinet sont tués. Ralph échappe de justesse, sauvé par l'arrivée des adultes.


 

Auteur : William Golding


Editeur : Folio (mais il en existe plein d'autres)


Date de Parution : 17 septembre 1954


Âge minimum : 12 ans


Nombre de pages : 256


Catégorie : Aventure, Classique

 


📚 Ma note : 16/20 📚


Mon avis :

J'avais hâte de lire ce classique tant mis en avant par mon entourage, S. King, la critique en général... Je ne fus pas déçue.

La lecture est rapide et fluide. Les héros sont décrits et mis en scène de façon simple, naturelle, réaliste. Tous font preuve d'une cruelle naïveté... Aussi ai-je aimé la manière dont l'auteur raconte les événements du début à la fin.

Pourtant, si sa plume est à la hauteur de mes attentes, l'histoire en elle-même parait assez simpliste : des enfants se retrouvent seuls survivants dans une petite île à devoir s'organiser comme ils le peuvent en désignant un chef et en créant des clans.

Il m'est venu durant cette lecture beaucoup de questions demeurant sans réponse, comme par exemple : pourquoi les survivants sont-ils tous de jeunes garçons ?

Pour finir, je m'attendais à une fin des plus surprenantes... L'auteur a choisi la simplicité.

Pour conclure, je vais tout de même vous conseiller ce roman. C'est une œuvre captivante, brillante, qui met en avant la psychologie des enfants lorsqu'ils se retrouvent confrontés à eux-mêmes.


Citation :

- Le règlement, s'écria Ralph. Tu désobéis au règlement. - On s'en fout. Ralph fit appel à toutes ses ressources. - Le règlement, c'est la seule chose qu'on ait.



 

LA FERME DES ANIMAUX :



Résumé :


À la Ferme du Manoir, les animaux en ont assez d’être maltraités. Major l’ancien, leur doyen, leur a ouvert les yeux sur la tyrannie de l’Homme. Il faut faire la révolution ! Une fois le fermier banni, les animaux décident de ne plus se laisser commander.

Pour veiller à cela, sept règles sont édictées et rédigées par les cochons. La dernière est claire : Tous les animaux sont égaux. Mais le temps passe, et les commandements changent, un par un. Jusqu’à ce qu’on puisse lire : Tous les animaux sont égaux, mais certains le sont plus que d’autres.





 

Auteur : George Orwell


Editeur : Folio (mais il en existe plein d'autres)


Date de Parution : 17/08/1945


Âge minimum : 14 ans


Nombre de pages : 150


Catégorie : Philosophie, Classique

 


📚 Ma note : 18.5/20 📚



Mon avis :

Quelle découverte mes amis ! Ce roman est tout ce qu'il y a de plus inattendu et de plus original ! J'ai tout aimé du début à la fin. C'est si intelligent ! Tout est bien ficelé. L'histoire a du rythme, est courte et dynamique.

Le vocabulaire est accessible à partir de 13 ans,

J'ai attendu longtemps avant de me lancer dans ce roman - qui m'a été conseillé par de nombreuses personnes... -, je n'aurai pas du patienter tant ! Si vous vous sentez prêts à sortir de l'ordinaire et vous lancer (que dis-je, vous laisser porter !) par la belle histoire de La Ferme aux Animaux, n'attendez plus !


Affiche d'un film inspiré du livre (1999)



Citation :

L'homme est la seule créature qui consomme sans produire. Il ne donne pas de lait, il ne pond pas d’œufs, il est trop débile pour pousser la charrue, bien trop lent pour attraper le lapin. Pourtant le voici suzerain de tous les animaux. Il distribue les tâches entre eux, mais ne leur donne en retour que la maigre pitance qui les maintient en vie.

 

Et voilà ! Cet article est terminé, n'hésitez pas à laisser un j'aime ou bien un commentaire, ça fait toujours plaisir 😊

On se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau post !

D'ici là, prenez soin de vous et à bientôt.

Enabla ;)

23 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout