CRITIQUE : "Demain les chats"

Aujourd'hui je vous présente un des fruits de Bernard Werber (auteur du cycle des fourmis) : "Demain les chats".


Résumé (babelio.com) :

A Montmartre vivent deux chats extraordinaires. Bastet, la narratrice qui souhaite mieux communiquer et comprendre les humains. Pythagore, chat de laboratoire qui a au sommet de son crâne une prise USB qui lui permet de se brancher sur Internet.

Les deux chats vont se rencontrer, se comprendre s’aimer alors qu’autour d’eux le monde des humains ne cesse de se compliquer. A la violence des hommes Bastet veut opposer la spiritualité des chats. Mais pour Pythagore il est peut être déjà trop tard et les chats doivent se préparer à prendre la relève de la civilisation humaine.


Infos pratiques :


Auteur : Bernard Werber.


Editeur : Albin Michel.


Type de roman : Fantastique ; Animalier.


Date de parution : 28/09/2016.


Pages : 320.


Pour le commander, c'est juste ici.

Ce que j'ai apprécié :

Le roman part très bien. On décrit la vie assez banale d'un chat blasé comme Bastet qui se résume à dormir, manger, s'allonger sur les genoux de sa maîtresse, ronronner, essayer de comprendre les humains... Sans succès. Le début est plutôt drôle, et ce point de vue donné par Werber est assez intéressant. Inspiré de son propre chat, l'auteur nous décrit et nous explique les différents comportements de l'animal à travers l'histoire. Ainsi, nous nous mettons facilement à la place de l'héroïne, Bastet... On a jamais autant été dans le personnage !


Mais...

Comme beaucoup de livres, il y a un "mais".

J'ai trouvé la fin assez loufoque, peut-être trop irréelle pour moi. Le monde sombrant peu à peu, les chats tentent de se rebeller en s'alliant avec les humains, et même de communiquer avec eux avec un moyen un peu étrange... Non, ce fut trop pour moi. Un peu déçue par cette fin, je dois l'avouer...



Les extraits du roman :


"Sophie sait que nous pouvons être utiles en cas de blessure grâce à la ronronthérapie. (...) C'est une toute nouvelle science qui étudie la capacité des ondes graves de nos ronronnements à ressouder les os brisés."


"La mémoire écrite est la clef de l'immortalité des civilisations. Sans livres, toutes les vérités peuvent être remises en cause, tout ce qui a été accompli est progressivement oublié.".


Je le conseille...

- Aux collégiens curieux.

- Aux fans de Bernard Werber.

- Aux amoureux des animaux, des chats.

- Aux fans de romans fantastiques, dans lesquels le monde tombe à l'apocalypse...



Et voilà


Mon article est terminé, j'espère qu'il vous aura plu !


Je vous dis à bientôt pour un prochain post !



Enabla ;)

41 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout

L'ICKABOG