PICO BOGUE

L'une de mes bande-dessinées préférées, et, pourtant, je ne vous en ai jamais parlé. Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un nouveau tome et j'ai profité d'être au Salon de la BD pour acheter le numéro 10.

Même après lecture, je ne changerai pas d'avis, c'est toujours dans mon top 5 de mes BD favorites. Qu'elle sorte de l'ombre ! Je veux la faire briller ! C'est un pur chef-d'œuvre, je vous la présente tout de suite.


Résumé (babelio.com) :

« Qu'est-ce que l'art ? »

La question, de l'aveu même de la maîtresse, n'est pas facile... Mais il en faudrait plus pour réduire Pico Bogue au silence ; en quelques secondes il improvise :

« L'art, c'est le contraire d'une définition. Dans «définition», il y a «fini». Du coup, ça limite. Mais l'art, au contraire, ça ouvre les yeux, les oreilles, les poumons, l'esprit. Ça ouvre au monde, à la nature, à la vie. »

Hum... bref, « pour la fête de l'école, chaque élève exposera une oeuvre qu'il aura créée lui-même. » Pico, Ana Ana et leurs amis vont, à leur habitude, prendre les choses très au sérieux, leur but est simple : devenir des artistes avant la fin du mois. Chiche ?



 

Scénariste : Dominique Roques


Dessinateur : Alexis Dormal


Editions : Dargaud


Pages : 48


Date de parution : 03/11/2017 (T. 10)


Âge : 10 ans et +

 




Mon avis :

Un mot pour décrire la BD ? Philosophique. La petite bouille à la tignasse rousse qu'est Pico Bogue a toujours le dernier mot. On s'y attache dés les premières pages. Cette bande dessinée se détache des autres par ses personnages : des enfants d'à peine dix ans qui tentent de façon amusante de répondre à de grandes questions philosophiques ou, c'est le cas dans ce tome, de comprendre des œuvres de peinture abstraites... Accompagné dans ses aventures de Ana-Ana, sa soeur, et leurs amis, Pico est toujours de bonne humeur quelles que soient les circonstances et fait preuve d'un talentueux sens de la répartie.

Maintenant, parlons des illustrations... Je pense que vous verrez leur beauté par vous-même juste en-dessous de ce paragraphe. C'est là aussi un style particulier puisque les traits sont assez brouillés, ce qui créé une sorte de flou. De plus, les dessins n'ont pas de cadre, comme dans les bande-dessinées classiques, ce qui donne un côté plus aéré et laisse carte blanche au dessinateur. Les couleurs quant à elles sont vives, variées et ajoutées par petites touches. Le rendu est plus que réussi.

Je vous le conseille à 200% pour son humour, sa tendresse, sa modernité et son originalité. D'après des témoignages, je peux vous assurer qu'elle plaira aux adultes comme aux enfants.


Extrait de la BD (p.4) :


 

Et voilà ! Cet article est terminé, j'espère qu'il vous aura plu !

À très vite pour un prochain post,

Enabla ;)

26 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout